• New York

Actualités

Petit-déjeuner Capital Export 29 mars 2018 – Atouts et enjeux des entreprises industrielles françaises face à l’impératif international

Philippe Varin, Président du Conseil d’Administration d’Orano, de France Industrie, du comité France de International Chamber of Commerce et Vice-Président du Conseil national de l’Industrie, a présenté les nouvelles initiatives des filières industrielles et des pouvoirs publics en faveur de l’industrie et de l’internationalisation des entreprises françaises.

« La France s’est désindustrialisée ces vingt dernières années. Nous sommes véritablement « au pied du mur ». Nous partageons tous, pouvoirs publics et acteurs privés, cette responsabilité impérative de répondre à l’enjeu vital de ré-industrialisation et de conquête internationale auquel fait face le pays.

3 démarches structurantes sont à mener, qui touchent au fonctionnement des filières industrielles, de la formation, et à la fiscalité des entreprises.

  • Se rassembler, échanger, coopérer, en premier lieu au sein des filières prioritaires, sur les enjeux techniques et technologiques d’avenir, et sur les actions de conquête internationale. Cette mutualisation des efforts, des investissements, pas toujours spontanée dans l’esprit français, est vitale. D’autant plus que sur des thématiques majeures que sont les technologies avancées, le digital, ou les datas, les Français disposent des atouts incontestables et reconnus au plan international. C’est dans cette logique que s’insère la création de France industrie et la dynamique renouvelée du Conseil national de l’industrie.
  • Revaloriser, et c’est urgent, les métiers industriels. Renforcer les cursus professionnels pour donner goût aux emplois dans l’industrie et répondre à l’inadéquation actuelle. Des milliers d’emplois techniques ne sont pas pourvus faute d’une désaffection des jeunes pour l’industrie, qui restent souvent sur les clichés dépassés des outils de production du siècle dernier. Il est aussi vital de revoir la sensibilisation à l’international des jeunes français, et d’accroître leur ouverture sur le monde, de stimuler leur goût pour l’international.
  • Initier une réflexion active sur l’allègement des charges sur les salaires intermédiaires, et engager sans tarder une action opérante sur le niveau de la fiscalité de production qui pèse sur nos coûts, de manière significative par comparaison avec nos compétiteurs directs européens, notamment l’Allemagne, est aussi un enjeu auquel la France doit répondre impérativement.« 

Cet échange a été suivi du témoignage de Grégory Poitrasson, nouveau Président du groupe HPS (vérins spéciaux industriels), interviewé par Julien Berger, Fondateur d’INDEFI, cabinet de conseil en stratégie spécialisé sur différentes filières industrielles et sur les critères extra-financiers (ESG).

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *