• New York

Category Archives: Participations

SRB

Le spécialiste du recyclage 2B Services Innovations s’offre BM Environnement

Accompagné par Capital Export depuis juillet 2019, le spécialiste du recyclage des déchets d’infrastructure 2B Services Innovations poursuit sa stratégie de développement en réalisant l’acquisition de BM Environnement. Cette dernière exerce dans la collecte, le déconditionnement et la valorisation de biodéchets par la technologie de la méthanisation. Cette opération de croissance externe permet au groupe 2B Services Innovations d’élargir son champ d’intervention, sa clientèle et son potentiel de développement.

Basée dans la région Auvergne Rhône-Alpes, BM Environnement a été créé en 2008 par Serge Ponton et Bernard Mondon. L’entreprise offre un service complet de traitement de biodéchets (alimentaires, végétaux) à la fois aux collectivités, aux industriels de l’agro-alimentaire et aux particuliers. La société, réalisant près de 6 M€ de Chiffre d’Affaires a connu un développement soutenu (plus de 20% de croissance depuis 2017), porté par l’évolution du marché de la méthanisation.

Ce segment du marché du recyclage connait en effet une croissance forte, tirée par le cadre réglementaire. Depuis 2016, les producteurs de plus de 10 tonnes de biodéchets ont l’obligation de les trier à la source. Les perspectives sont également favorables dans la mesure où cette contrainte sera étendue en 2023 aux entreprises qui génèrent plus de 5 tonnes de bio déchets par an et en 2025 aux particuliers, comme prévu dans la loi sur la transition énergétique.

Serge Ponton, actuel dirigeant, intègrera le comité de direction du groupe 2B Services Innovations, aux côtés de Richard Molina (président-fondateur) et Jérôme Chalençon (directeur général). Richard Molina se réjouit : « c’est une étape importante pour notre groupe dans l’objectif de constituer un acteur de premier plan dans les métiers très spécialisés du recyclage qui constitue l’avenir de ce marché. Grâce au soutien et à la vision commune que nous partageons avec nos actionnaires et notamment Capital Export, nous poursuivons notre stratégie ambitieuse de développement avec pour objectif d’atteindre près de 35 M€ de Chiffre d’Affaires à horizon 5 ans. »

Implanté en Ardèche, 2B Services Innovations est spécialisé depuis 1993 dans le recyclage et la valorisation des poteaux en béton de réseaux électriques, télécom et ferroviaires. Parmi ses clients : la SNCF, Orange ou encore EDF.

En rejoignant 2B Services Innovations, BM Environnement disposera du soutien nécessaire pour étendre sa présence sur le sol français avant de conquérir l’international. Le nouvel ensemble devrait réaliser un chiffre d’affaires consolidé de plus de 20 M€.

Serge Ponton de BM Environnement est confiant pour l’avenir : « Après une phase de développement de notre technologie et de pénétration de notre marché, l’intégration de BM Environnement au sein du groupe 2B va nous permettre de saisir les opportunités qui s’ouvrent à nous. »

Charles-Antoine Eliard, Associé chez Capital Export, confie : « nous avons été convaincus par la vision du dirigeant fondateur de BM Environnement, Serge Ponton, qui a parfaitement positionné la société sur ce marché de la méthanisation qui entre en phase de développement.  Nous sommes confiants quant à l’intégration de la société au Groupe 2B Services Innovations tant les valeurs humaines et la vision stratégique sont communes aux deux entités. »

Clairfield International est intervenu en tant que conseil exclusif des actionnaires de 2B Services Innovations.

logo verdot

Capital Export organise un MBO primaire sur Verdot IPS²

Capital Export, le fonds d’investissement spécialisé dans l’accompagnement des entreprises exportatrices, organise un MBO primaire sur Verdot IPS², entreprise française qui conçoit des équipements permettant notamment aux acteurs du secteur pharmaceutique (big pharma, biotechs …) d’extraire les principes actifs pour la fabrication de médicaments et de vaccins. Aux côtés de Capital Export, majoritaire, Éric Merlot, Directeur Général en place, Swen Capital, CEPAL Capital (Caisse d’Epargne Auvergne-Limousin) et CELDA Capital (Caisse d’Epargne Loire-Drôme-Ardèche) participent au tour de table.

Basée à Riom dans le Puy-de-Dôme, Verdot IPS² conçoit et fabrique une gamme complète d’équipements de purification pour la biopharmacie, la pharmacie, la cosmétologie et l’agro-alimentaire (colonnes et skids de chromatographie principalement), technologie critique pour le développement et la production de principes actifs de médicaments, de vaccins et de produits biotechnologiques. Ses clients sont, pour l’essentiel, les acteurs majeurs de l’industrie pharmaceutique (Top 10 big pharma & sous-traitants, biotechs françaises et internationales).

Très peu d’acteurs au monde maîtrisent cette technologie de pointe et sont en mesure de répondre aux cahiers des charges réglementaires, très exigeants, des processus de certification des produits pharmaceutiques. L’entreprise a su développer une expertise, un savoir-faire et une agilité unique en termes de réponses aux appels d’offres complexes (équipements sur-mesure) et de délais de production, élément fondamental dans le contexte actuel de très forte tension de la demande.

En croissance annuelle moyenne de 15 % depuis 2015, Verdot IPS² réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 13,5 M€ en 2020, dont près de 90 % réalisé à l’international, et emploie 40 collaborateurs, dont près de 20 ingénieurs. Avec l’appui de Capital Export, la stratégie de Verdot IPS² est de poursuivre le développement de sa gamme de produits et d’accélérer son déploiement international, notamment en Chine et en Amérique du Nord, tout en poursuivant son effort de diversification sectorielle.

Capital Export accompagnera également sa nouvelle participation dans l’approfondissement de sa politique ESG. Cette démarche fait partie intégrante de la stratégie de l’entreprise, déjà très avancée sur la mise en place et le suivi des enjeux extra-financiers (formation, qualité, sécurité des ressources humaines, utilisation des ressources et impact environnemental).

Eric Merlot, dirigeant de Verdot IPS² depuis 25 ans, commente : « Le soutien et les succès de Capital Export dans l’accompagnement des PME à l’export constituent une combinaison unique en France. Je suis heureux d’aborder cette nouvelle étape ensemble et confiant dans notre capacité à accomplir de très belles réalisations commerciales dans les années à venir. »

Charles-Antoine Eliard, associé au sein de Capital Export, est enthousiaste : « Nous sommes très heureux de pouvoir accompagner Éric Merlot et ses équipes dans cette nouvelle phase de développement, tant les valeurs humaines et les qualités de Verdot sont en phase avec notre ADN et notre positionnement. La crise sanitaire démontre la criticité des équipements de production de principes actifs de pointe et stimule profondément et durablement la demande d’un marché structurellement en croissance. Déjà fortement tournée vers l’international, avec un réseau de partenaires locaux en Russie, en Amérique du Nord et en Asie, Verdot IPS2 dispose de nombreux atouts pour réaliser son potentiel de croissance à l’export. »

 

logo proconect

5ème investissement pour Capital Export II avec l’acquisition de Proconect

Capital Export acquiert Proconect (Orvault, 44), dans le cadre d’un MBO primaire, avec Béatrice Barokhel, la dirigeante en place, pour mener une politique active/sélective de consolidation.

Créée en 1981, basée à Orvault (44), Proconect conçoit et commercialise des prises de courant industrielles. La société propose une large gamme de produits comprenant notamment des connecteurs de puissance, des combinés prises-interrupteurs, des connecteurs pour moyenne tension, ainsi que des connecteurs unipolaires et multibroches.

La société dispose d’une expertise reconnue dans les secteurs ferroviaires, portuaires, aéroportuaires, miniers, ou encore auprès d’équipementiers poids lourds. Proconect a récemment développé de nouveaux connecteurs destinés aux marchés de l’e shore et de l’aéroportuaire. Forte de ses atouts, Proconect réalise plus de 70 % de son activité à l’export dans une quarantaine de pays.

Sodica Corporate Finance a conseillé l’actionnaire fondateur de Proconect dans le cadre d’un process concurrentiel. A l’occasion de l’opération de MBO primaire Béatrice Barokhel, qui a largement contribué au cours des dernières années au développement de Proconect à l’international en tant que Directrice Générale. Béatrice Barokhel prend la présidence et entre au capital aux côtés de Capital Export, actionnaire majoritaire.

Les produits, l’expertise et l’efficience commerciale de Proconect permettent à Béatrice Barokhel d’engager une nouvelle phase offensive de croissance, fondée sur 3 axes stratégiques majeurs : (i) accélérer le développement commercial à d’autres secteurs d’activité ; (ii) élargir les positions stratégiques actuelles par des acquisitions ciblées en France et à l’étranger ; (iii) compléter la gamme en développant de nouveaux produits à forte valeur ajoutée.

La richesse du réseau international de Capital Export permettra d’identifier des opportunités de développement tant organiques qu’externes, notamment sur la zone Asie où Proconect a légitimement des ambitions fortes. En outre, le soutien actif de souscripteurs industriels de Capital Export sera un facteur structurant dans la diversification sectorielle et la diffusion de nouveaux produits.

La dette senior est arrangée par Hélia Conseil, avec le support de la Caisse d’Epargne Bretagne – Pays de Loire et de la Caisse Régionale de Crédit Mutuel de Loire – Atlantique et du Centre Ouest.

Béatrice Barokhel : « Après de nombreuses années passées au développement de Proconect j’ai hâte de donner cette nouvelle impulsion. Je suis convaincue que Capital Export apportera un support important à nos ambitions de croissance, notamment à l’international, mais aussi dans l’identification et la mise en œuvre d’acquisitions pertinentes, tant en France qu’à l’étranger.

Michel Claret : « Nous sommes heureux de nous associer à Béatrice Barokhel dans ce projet. Le potentiel de croissance et de build up est patent dans ce secteur encore très fragmenté. En capitalisant sur l’ancrage historique de Proconect et sur la très forte valeur ajoutée des équipes, nous sommes intimement convaincus de pouvoir déployer Proconect dans de nouveaux secteurs et de nouvelles géographies. »

news-celec

Capital Export poursuit son engagement aux côtés de Celec, qui entre dans une nouvelle phase de son développement

5 novembre 2020 – Entré il y a cinq ans au capital de Celec, Capital Export finalise la cession de la société dans le cadre d’une opération secondaire menée par UI Investissement. Capital Export poursuit son accompagnement en participant à l’opération par l’intermédiaire de son Fonds II.

Fondé en 1990, Celec est le leader de la conception et de la fabrication de solutions de détection et d’automatisation électroniques pour les équipements sanitaires, comme les capteurs qui permettent de déclencher des robinets. Un marché à fort potentiel, dont les principaux drivers sont l’économie d’eau et l’hygiène – ce dernier étant fortement renforcé par la crise sanitaire.

Implantée à Neufchâtel-en-Bray (Seine-Maritime) et à Ningbo (Chine), l’entreprise compte une centaine de collaborateurs et réalise 15 M€ de CA, dont plus de 75 % à l’international.

Capital Export avait organisé en 2015 la transmission de l’entreprise dans le cadre d’un BIMBO autour de Michel Fardo (ayant plusieurs expériences en tant que directeur général de PME industrielles), pour engager une stratégie offensive de croissance, conjuguant développement de nouvelles gammes innovantes, déploiement de nouvelles applications et renforcement de la présence commerciale internationale.

Les dirigeants ont misé sur l’innovation, en investissant significativement dans la R&D et en doublant les effectifs du bureau d’étude. Celec a notamment développé une gamme destinée au secteur résidentiel, dont le taux d’équipements sanitaires modernes et électroniques devrait fortement progresser dans les années à venir. Portée par le dynamisme de son marché, l’entreprise prévoit de réaliser cette année un chiffre d’affaires en augmentation de plus de 40 % et de poursuivre sa croissance à l’international.

Charles-Antoine Eliard, Associé chez Capital Export, revient sur cette opération : « Nous sommes très heureux de poursuivre l’aventure CELEC aux côtés de Michel Fardo et de son équipe. Le chemin parcouru depuis la reprise de la société en 2015 est remarquable. Le renouvellement de la gamme de produits et les nombreux développements R&D ont renforcé la position de CELEC sur un marché dont l’un des principaux drivers est l’hygiène.  De ce fait, la dynamique actuelle est excellente avec une croissance de l’activité de plus de 40% sur l’exercice en cours”.

logo_santeformapro

SFP Expansion accueille Global Media Santé

Une acquisition pour asseoir sa place de leader sur le marché de la formation des professionnels de santé.

Nouveau build-up en octobre 2020 pour SFP Expansion, soutenu par Capital Export depuis 2019. Le groupe intègre la société d’édition et de formation dans le domaine de la santé, Global Media Santé. Cette opération de croissance externe va venir renforcer ses activités de formation en e-learning à destination des professionnels de santé.

Fondée en 1999 par Alain Trébucq, Global Media Santé est un éditeur reconnu dans le secteur de la santé. La société publie La Revue du Praticien, véritable référence auprès des professionnels de santé, Le Panorma du Médecin et son site Egora.fr, Le Concours Médical et Les Tribunes de la Santé.  Confrontée comme l’ensemble de la presse à la baisse de ses revenus publicitaires depuis 2008, Global Media Santé a su se réinventer en développant une offre de formation professionnelle en présentiel et en e-learning dès 2013. Global Media Santé génère 8,5 M€ de revenus et emploie une cinquantaine de collaborateurs. Son fondateur gardera un rôle opérationnel pendant la phase de transition de 2 ans.

Basé à Aix-en-Provence, SFP Expansion et sa marque Santé Forma Pro sont depuis 2013 des spécialistes reconnus du Développement Professionnel Continu, un dispositif obligatoire et réglementé pour les praticiens de santé. Ses innovations pédagogiques (réalité virtuelle, mobile learning, serious games) ont séduit en 2019 plus de 150 000 professionnels en e-learning et 10 000 en présentiel.

Cette alliance stratégique permet au groupe SFP Expansion d’élargir son spectre d’expertise et sa présence sur le marché grâce à la pluralité et la diversité des professionnels abonnés aux publications de Global Media Santé.

Cette opération a été réalisée moins d’un an après l’entrée au capital de Capital Export et s’inscrit dans la démarche ambitieuse de croissance externe portée par les actionnaires de SFP Expansion, dont l’objectif est de constituer un groupe de premier plan de formation et d’information digitales. Charles-Antoine Eliard commente : « Global Média Santé et l’équipe emmenée par Alain Trébucq nous ont séduits par leur vision et par leur maîtrise des enjeux digitaux, notamment en matière d’e-learning. Leur base de données d’articles de santé est très riche et constitue un actif indéniable pour développer le contenu des formations du nouvel ensemble. Cette acquisition offre de précieuses synergies et constitue une étape significative pour permettre au Groupe SFP Expansion d’assoir son image d’expert et renforcer son leadership dans le domaine de la santé. »

 

 

Capture d’écran 2020-12-18 à 17.27.28

Capital Export réaffirme son soutien à Proengin, le leader français de la détection des menaces chimiques et biologiques

Capital Export a investi dans Proengin en juillet 2018, notamment pour renforcer la présence internationale de l’entreprise. Cet objectif ayant été atteint avec plusieurs années d’avance, Capital Export cède le contrôle de la société à Qualium Investissement, et réinvestit significativement afin d’accompagner Proengin dans la poursuite de son expansion commerciale et technologique.

Fondé en 1972, Proengin conçoit, assemble et commercialise une gamme complète de détecteurs pour identifier les risques ou menaces chimiques et biologiques. Ces produits permettent d’identifier la présence d’agents toxiques et sont utilisés par des forces militaires et organisations internationales, par les forces de première intervention (notamment pompiers, police, douane), et pour la protection d’infrastructures civiles critiques.

Le marché de la détection chimique et biologique, en croissance soutenue (8% par an environ), est stimulé par des tendances structurelles puissantes : hausse des menaces, prise de conscience aiguë des risques civils, et généralisation du principe de précaution. Ce secteur présente en outre des barrières à l’entrée élevées, comme la maîtrise d’une technologie de pointe complexe, et l’historique de performance et de fiabilité des produits dans des environnements à forte contrainte.

En 2018, Capital Export et la direction opérationnelle, Jean-François Brun, Président, Eric Damiens, et Alain Cissé, puis plus récemment Emmanuel Delsart avaient identifié 3 axes de développement stratégiques.

  • Extension des parts de marché à l’international, en particulier en Amérique du Nord, en Asie et au Moyen-Orient
  • Création et déploiement rapide d’un département dédié aux activités de services
  • Développement de nouvelles solutions connectées à destination notamment du marché civil et des infrastructures critiques

Deux ans et demi après, Proengin a réalisé un parcours remarquable sur tous les plans, avec un profond ancrage commercial export, notamment en Chine, en Inde et aux Etats-Unis. Devenue un acteur mondial de référence, grâce à sa technologie propriétaire, en forte croissance, la société affiche aujourd’hui une base installée de près de 20.000 détecteurs dans le monde. Proengin entretient des relations commerciales dans 72 pays, et l’export va dépasser 70 % de son chiffre d’affaires en 2020.

Basée à Saint-Cyr-l’Ecole (78), la société compte 50 employés. Elle possède également une filiale commerciale aux Etats-Unis, à Washington.

 

Conseils Capital Export

  • M&A: Lincoln International (Guillaume Suizdak, Louis de Kergos, Edouard Verroust, Guillaume Frantz)
  • VDD Financière : Odéris (Julien Passerat)
  • VDD Stratégique : Roland Berger (Julien Bzowski)
  • Avocats : Hogan Lovells (Stéphane Huten, Arnaud Deparday, Sophie Han)

logo

Capital Export devient actionnaire majoritaire de Cabi-Caillol

Capital Export, fonds d’investissement spécialisé dans l’accompagnement des entreprises exportatrices, annonce l’acquisition de Cabi-Caillol. Ce fabricant français s’est spécialisé dans les bâtiments mobiles et matériels d’élevage respectueux de l’environnement et de l’animal. L’ambition de Capital Export, associé au nouveau dirigeant-repreneur Alain Mathé, est d’accélérer le développement de la société en France et à l’international. La société IRDI SORIDEC Gestion et son fonds de proximité Midi-Pyrénées Croissance participe également au tour de table en minoritaire.

Des habitats d’élevage respectueux du bien-être animal

Créé en 1998 par un entrepreneur visionnaire, Michel Caillol, Cabi-Caillol s’est développé autour d’une conviction forte, forgée lors d’une première expérience dans l’élevage intensif : le bien-être animal est essentiel pour la sécurité de la production. Le fondateur a conçu une gamme de produits responsables, tant vis-à-vis de l’environnement que des animaux, et au service de l’éleveur. Réputés pour leur qualité, leur simplicité et leur fonctionnalité, les bâtiments mobiles et le matériel s’adressent principalement à l’élevage de volailles. Ces produits sont adaptés aussi bien aux exigences bio/fermier qu’à celles Label Rouge. Les clients de l’entreprise sont des coopératives agricoles et des éleveurs de fermes à taille humaine, localisés dans l’ensemble du territoire national, avec un courant naissant mais dynamique de ventes réalisées à l’export.

Michel Claret, associé chez Capital Export, motive cet investissement : « Cabi-Caillol correspond parfaitement à notre thèse d’investissement : une PME qui exprime un savoir-faire tout particulier, avec un potentiel fort pour développer son offre à l’international. Le secteur de l’agro-alimentaire, qui fait preuve d’une forte résilience dans la période actuelle, est une diversification intéressante pour Capital Export. La crise sanitaire valide le positionnement de Cabi-Caillol, les consommateurs étant à la recherche d’une nourriture plus saine et plus locale. Notre ambition est de réaliser 10 à 15 % du CA à l’international d’ici 5 ans. Nous sommes convaincus que le nouveau dirigeant-repreneur de l’entreprise, Alain Mathé, saura faire grandir Cabi-Caillol. Il évolue dans le domaine agricole depuis 25 ans à des postes de direction commerciale puis de direction générale. Alain Mathé est proche de la culture de l’entreprise, et connaît bien les marchés transfrontaliers. »

Alain Mathé, nouveau PDG de Cabi-Caillol, dévoile sa feuille de route : « Cabi-Caillol est une pépite emblématique de la richesse de nos territoires, avec un fort potentiel de croissance, en France comme à l’international. Dans le respect de l’ADN et des valeurs de la société, nous avons pour projet de passer d’un outil de production artisanal à un outil industriel, tout en élargissant notre offre, notamment avec des silos et cabanes connectés, grâce à l’IA. Nous souhaitons aussi mettre en oeuvre une stratégie d’acquisition ciblée et pertinente en France et nouer des partenariats à l’international, notamment dans les pays transfrontaliers. »

 

SODICA Corporate Finance a organisé le processus de cession et a conseillé Michel Caillol dans le cadre de cette opération.

Le financement a été arrangé par la Caisse d’Epargne et de Prévoyance d’Auvergne et du Limousin, avec la participation de la Caisse d’Epargne et de Prévoyance de Midi-Pyrénées et la Caisse Régionale du Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées.

Retrouver l’ensemble des informations dans le communiqué de presse.

Logo R-S boosté

Capital Export s’engage aux côtés de Repack-S

Capital Export investit dans l’ingénierie de solutions d’étanchéité et de guidage haute performance en s’engageant aux côtés de Christophe Rodriguez dans une nouvelle phase d’expansion de Repack-S, PME industrielle innovante, basée à Cuisery (71).

Fondée en 1997, Repack-S (www.repack-s.com) conçoit et commercialise des systèmes d’étanchéité et de guidage haute performance à base d’élastomères et de polymères avancés. L’équipe Repack-S, dynamique et motivée dispose de fortes compétences en ingénierie et d’un atelier de production flexible et réactif. C’est un facteur-clé pour développer des solutions sur mesure, en étroite coopération avec les bureaux d’études de ses clients présents dans des secteurs industriels et des applications exigeants comme l’Agroalimentaire, l’Oil & Gas, les Biotechnologies, les Energies Renouvelables, le Motorsport ou encore l’Aéronautique.

Accompagné par Targa Capital et un groupe d’investisseurs privés, Christophe Rodriguez, PDG de Repack-S, a repris la société en 2011, jouissant déjà d’une grande expérience dans l’industrie des solutions d’étanchéité technologiques. Depuis, il a insufflé une nouvelle dynamique commerciale, favorisé le développement d’une culture d’excellence technique forte et assumé une stratégie de conquête qui procure une croissance robuste à la société. Le projet est aujourd’hui de renforcer les équipes pour accompagner la dynamique actuelle, ambitionnant de faire de Repack-S un « leader de l’ingénierie de solutions d’étanchéité et de guidage ».

S’appuyant sur la culture technique et entrepreneuriale de Repack-S, Christophe Rodriguez fonde la nouvelle phase d’expansion sur 3 axes stratégiques majeurs : (i) accélérer le développement commercial, notamment à l’international ; (ii) élargir les positions stratégiques actuelles, notamment dans de nouveaux secteurs à fort potentiel de développement ; (iii) augmenter la valeur ajoutée des solutions Repack-S pour les clients en intensifiant encore les efforts de R&D.

Cette opération de MBO conduit à la sortie de Targa Capital et à la reprise de Repack-S par Christophe Rodriguez accompagné par Capital Export et BDR Invest, un fonds de la Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté.

Capital Export a été choisi pour sa philosophie de relation et d’accompagnement, pour son réseau d’appui international tant interne qu’externe, dans des pays-clés pour Repack-S (Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis, Chine) et pour le soutien actif de souscripteurs industriels ainsi que les synergies avec des participations de Capital Export.

La dette senior est arrangée par la Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté avec le support de Crédit Agricole Mutuel Centre-Est et d’Eiffel Investment Group.

Retrouver l’ensemble des informations dans le communiqué de presse.

HPS

HPS International se déploie

Déjà présent directement dans 8 pays dans le monde via des filiales commerciales et 3 sites de production (France, Chine et Brésil), le groupe HPS poursuit sa stratégie d’expansion internationale avec l’ouverture et le déploiement de 2 nouvelles filiales, en Inde et aux Etats-Unis.

Au delà de son savoir-faire technique et de sa capacité à satisfaire ses clients, HPS International a rapidement fait le choix de l’international pour rester proche de ses principaux clients et des grands donneurs d’ordre. Cette couverture internationale confère aujourd’hui au groupe un réel avantage compétitif et représente un levier de croissance important à moyen terme.

C’est dans cette logique que Grégory Poitrasson, Président d’HPS International, a décidé l’ouverture d’une filiale en Inde et le déploiement de la filiale nord-américaine.

L’implantation en Inde (Pune) va permettre au groupe de capter une part du marché local, attendu en forte croissance dans les prochains semestres (étude ISTMA 2017). Grégory Poitrasson souhaitait également renforcer les liens commerciaux avec deux clients majeurs, Magna et SMP – Motherson Group (présent en Inde à Chennai). Par ailleurs, la croissance structurelle du marché indien pourrait s’accélérer suite aux mesures prises par l’administration Trump sur la taxation des produits manufacturés en Chine et importés aux Etats-Unis.

Le déploiement de la filiale nord-américaine représente pour le groupe un enjeu majeur, les Etats-Unis étant le 2ème marché mondial derrière la Chine avec près de 30% des parts du marché de la fabrication de moules (étude ISTMA 2017). La stratégie industrielle et commerciale mise en place par Grégory Poitrasson sur cette zone doit permettre à HPS International de pénétrer rapidement le marché, en capitalisant notamment sur les liens forts que le groupe entretient avec Magna (3 sites clients aux Etats-Unis) et Faurecia.

HPS International est dorénavant présent, via ses filiales ou ses partenaires commerciaux, dans près de 30 pays dans le monde.

A propos du groupe HPS International :

Fondé en 1990, HPS International conçoit, produit et commercialise des vérins hydrauliques de haute technicité. Le groupe réalise plus de 80% de son activité à l’international et affiche une croissance soutenue depuis plusieurs années.

2logos

Capital Export II réalise sa première opération autour de Proengin

Capital Export organise avec Jean-François Brun et l’équipe dirigeante, Eric Damiens et Alain Cissé, l’opération de transmission et d’expansion internationale du groupe Proengin situé à Saint Cyr l’Ecole (78).

Fondé en 1976, Proengin (www.proengin.com) conçoit, produit et commercialise une gamme complète de détecteurs des menaces chimiques et bactériologiques, destinés à assurer la sécurité des personnes et des infrastructures critiques. Ces solutions basées sur la technologie de spectrophotométrie de flamme sont principalement vendues aux forces armées et de sécurité civile en France et dans plus de 70 pays. Actuellement, Proengin réalise 60% de son chiffre d’affaires à l’exportation.

Jean-François Brun, qui avait rejoint la société en début d’année, prend la suite de Patrick Bleuse qui présidait le groupe depuis 15 ans. Cette transaction permet la sortie de Galiena Capital.

Jean-François Brun a auparavant exercé différentes fonctions de direction générale ou opérationnelle au sein des groupes Schlumberger, Actaris, Itron et Delta Dore.

Capitalisant sur l’excellence technique et la renommée internationale de Proengin, Jean-François Brun ambitionne une dynamique de développement du groupe fondée sur 3 axes stratégiques : (i) extension des parts de marché de Proengin à l’international, en particulier sur les marchés américain, asiatiques et moyen-orientaux avec l’appui de Capital Export ; (ii) création et déploiement rapide d’un département dédié aux activités de services ; (iii) développement de nouvelles solutions connectées à destination du marché civil et des infrastructures critiques. Outre la croissance importante attendue, Proengin souhaite renforcer son leadership technologique dans la gestion des menaces NRBC.

L’opération, conseillée par Lincoln International, a été organisée par Capital Export (actionnaire majoritaire), accompagné par trois co-investisseurs, à savoir Swen Capital Partners, Parvilla et Caisse d’Epargne Ile-de-France Capital-Investissement.

La dette senior est souscrite auprès d’un pool bancaire composé de la Caisse d’Epargne Ile-de-France, de la Banque Populaire Rives de Paris, de BNP Paribas et de Eiffel Investment Group.

Jean-François Brun : « Capital Export s’est imposé naturellement comme le partenaire privilégié pour nous accompagner dans notre ambition d’accélérer le développement de Proengin. Avec Eric Damiens et Alain Cissé, nous comptons sur la grande connaissance des secteurs industriels et sur les relais internationaux de Capital Export pour nous soutenir dans notre projet entrepreneurial. Notre expérience combinée du marché mondial du NRBC et des innovations en matière de connectivité et de digital, nous permettra de rapidement positionner Proengin comme un leader international du secteur. »

Michel Claret : « Nous sommes très heureux de réaliser le premier investissement de Capital Export II aux côtés de Jean-François Brun dans le cadre de la reprise et du développement de Proengin. Ce groupe possède deux atouts que nous recherchons en priorité dans notre stratégie : un leadership technologique incontestable et une large exposition internationale, qui constituent deux atouts cruciaux pour une expansion soutenue et durable. L’expérience industrielle de Jean-François va permettre à Proengin de franchir une étape significative en termes d’innovation technologique, de structuration interne et de moyens commerciaux. Nous apporterons à Jean-François et son équipe tout notre savoir-faire et nos réseaux à l’international, développés depuis la création de Capital Export ».

Retrouvez l’intégralité du communiqué de presse en format PDF : CP Proengin_18sep2018 (FR) CP Proengin vdef-eng (EN)